Menu
Motarde
Logo TEM
Entete Conduisons nos vies

Paroles de motarde

Je suis motarde depuis 1973. Qu'est-ce qui a fait que j'ai voulu un jour piloter un engin sans démarreur électrique, sur le kick duquel il fallait s'échiner pour pouvoir entendre le doux bruit de mon quatre cylindres ? Disque de frein : connaissais pas... Moi, j'avais un tambour à l'avant et lorsque je parvenais aux 150 km/heure sur l'autoroute, avec ma Honda ou la Laverda de mon copain, je ne devais surtout pas compter sur ce tambour pour un freinage d'urgence ! Quant à la tenue de route, mon estomac se rappelle encore les nausées qui me révulsaient tant les courbes que j'essayais d'engager portaient bien leur nom !

Mes cheveux longs dépassant de mon barbour huilé, recouvrant les épaisses couches de papier journal l'hiver, pour avoir moins froid, m'ont souvent fait arrêter par la police nationale qui voulait vérifier que... j'étais bien une fille ! Eh, oui, hormis mes cheveux justement, rien ne me différenciait de mes copains motards avec lesquels je roulais sur les routes de campagne, penchée le plus possible pour espérer, comme tous, râper mes chaussures, voire mes genoux... Quand j'y parvenais, j'étais quelque fois au tapis et le frottement y était, je peux vous le jurer ! Mais quel bonheur d'avoir pu aller au-delà des limites de ma bécane. Personne ne me disait "bravo" : ben non ! J'étais comme les autres potes... Je roulais en moto et, à 18/20 ans, j'étais un peu comme eux : givrée ! Pousser ma bécane en panne (elles l'étaient beaucoup plus que de nos jours, ces sacrées machines), je l'ai fait plus d'une fois pour arriver enfin chez moi, en sueur, écarlate mais heureuse de ne pas avoir abandonné mon "bijou" sur la route. J'aurais tout pu laisser, mais pas elle... elle pour laquelle je me saignais, ne sortais pas, travaillais le soir après les cours pour la "nourrir" en essence et en huile afin de pouvoir la chevaucher le week-end. On m'a proposé, un jour, avec cinq autres filles motardes (qu'on avait dû rechercher activement car cela était "denrée rare") de faire de la pub à moto, avec un grand panneau publicitaire harnaché sur le porte-bagages. Pour cela, il nous a fallu nous entraîner avec les gendarmes-motards de Paris, au Bois de Boulogne. Que de souvenirs ! quels frissons lorsque nous étions debout, les deux pieds sur notre selle de moto, les bras en croix (après avoir réglé notre vis de ralenti pour pouvoir tous rouler à la même vitesse). Que de gamelles aussi avant d'y arriver ! Nous avons ainsi paradé sur les Champs Elysées, à l'arrivée de je ne sais plus quel Tour de France... Quel bonheur ! Et, ce qui n'était pas négligeable, c'était que nous étions très bien rémunérées pour ces démonstrations (ça m'a aidée à entretenir ma machine pendant une bonne année).

Voilà ce qu'a été ma vie de motarde avant que je ne la mette entre parenthèses pour mes enfants, tout en montant sur la moto de mon mari, de façon malheureusement très anecdotique...

Quelle joie de remonter sur MA moto, nouvelle version, il y a 13 ans environ ! Mais quelle surprise aussi : les cheveux longs étaient beaucoup plus présents : des moi en plus jeunes (enfin je me retrouvais avec des filles qui pensaient comme moi).

La moto, c'est ce que j'ai vécu de plus "particulier" dans ma vie. Je n'ai été vivante qu'avec mes machines ; je dormais, vivais, mangeais MOTO... Rien d'autre ne me fera jamais dresser le poil comme il l'a été lorsque j'étais jeune (je ne parle pas de ma vie de famille et de mes enfants ; ça c'est les autres poils).

Cathy
Permis obtenu le 4 juillet 1973

Retour à la liste

T-Shirts
En signe de ralliement

T-shirts

T-shirts ou débardeur 100%coton, du S au XXL, au prix unique de 18€ (frais de port inclus, livraison en France métropolitaine)

J'en veux !

Boutique en ligne

Boutique

Sweats, tasses, casquettes, ...
Découvrez tous les goodies siglés "Toutes en Moto"

J'en veux !

Partenaires

CSIAM Motomag FFM FFM-feminin Triumph

Ils nous aident, découvrez-lez !

 

Suivez-nous

Logo facebook

Logo Twitter

Mail : [javascript protected email address]

Toutes les coordonnées de contact
sur la page de votre ville